Petit Guide de l'achat en vrac




Au début de l'année ma sœur Hélène me demandait quelques conseils pour acheter bio et en vrac et c'est en répondant à son mail que j'ai eu l'idée de cet article, regroupant toutes mes astuces et petits conseils sur le vrac alimentaire. Ce n'est donc pas forcément exhaustif bien que j'ai essayé, à mon échelle et selon mes habitudes, de faire le tour de la question.

Je m'y suis mise progressivement, presque s'en m'en rendre compte. Pour réduire le coup de mes courses en magasin bio - l'emballage peut coûter jusqu'à 40% du prix final du produit - mais aussi pour réduire ma production de déchets. J'avais de plus en plus de mal à voir ma poubelle se remplir de tout un tas d'emballages qui auraient pu être évités facilement après chaque retour de courses. Et puis j'admets volontiers que voir ses étagères de cuisine se transformer peu à peu en épingle Pinterest est loin d'être désagréable !


 OU ACHETER EN VRAC ?

dans les magasins bio, les biocoops...
Le choix des produits est très large, la qualité y est souvent très bonne et on est facilement renseigné sur la provenance et le mode de production, c'est donc beaucoup plus facile de consommer éthique et local. Comme les aliments sont d'une qualité biologique, c'est un peu plus cher que le vrac non-bio, mais cela reste à mon sens très raisonnable. Une bonne solution pour consommer bio avec un petit budget. 

dans quelques grands supermarchés
On trouve de plus en plus de vrac dans les supermarchés, comme Auchan ou Leclerc par exemple, et à très bas prix. Cependant les produits ne sont pas nécessairement bio et l'origine et le mode de production ne sont pas tout le temps indiqués. Les grands supermarchés possèdent aussi généralement des stands spécialisés où le fromage ainsi que la viande et le poisson sont vendus à la coupe. 

sur les marchés
L’endroit par excellence pour trouver fruits et légumes de saison, herbes aromatiques fraîchement cueillies, fromages à la coupe, pains artisanaux, viandes et poissons frais, mais aussi des olives, des épices, des fruits secs et parfois quelques spécialités cuisinées et vendues au poids. 

chez les artisans ou les boutiques spécialisés
Les bouchers, charcutiers, fromagers ... vendent très généralement leurs produits à la coupe. Dans les boutiques spécialisés (je pense au thé, au café, aux épices, aux olives, chez certains cavistes...) on peut souvent acheter au poids. Le choix est varié et la qualité souvent au rendez-vous. Il y a aussi de plus en plus d'épiceries généralistes spécialisées dans le vrac, comme Day by Day par exemple.

On peut trouver des adresses à vrac près de chez soi sur BULK, l'application créée par Bea Jonhson, qu'a rendu célèbre son aventure "Zero Déchet". Je pense également vous préparer un article sur mes bonnes adresses de vrac à Paris, si ça vous dit !




COMMENT TRANSPORTER SON VRAC ?

  • Dans son tote-bag, un panier ou un cageot pour la plupart des fruits et légumes ou pour transporter plus facilement ses sacs de kraft ou ses bocaux.
  • dans un joli torchon, pour le pain par exemple à condition de ne pas le demander tranché !
  • dans des sacs en kraft, proposés dans les magasins bios ou dans les marchés. On peut les utiliser plusieurs fois, à condition de ne pas les oublier (Glissez-les dans votre tote-bag dès la fin de vos courses afin d'en avoir toujours sous la main!) mais ils ne sont pas éternels et à force s'abîment et se déchirent. Cela dit, ils se recyclent très bien.
  • des petits sacs à liens en tissu, l'alternative durable aux sacs en kraft. On n'en trouve pas encore en France mais vous pouvez très facilement vous les fabriquer. Dans ce cas, privilégiez un tissu pas trop opaque afin de faciliter le contrôle si vous les utilisez en supermarché, résistant et léger.
  • des bouteilles en verre, des pots, des barquettes ... pour transporter les aliments humides, spongieux ou liquides : boissons , viande, tartinades de mon petit épicier du marché, olives, fromages ...  Ce n'est toujours pas très pratique car selon le mode de fonctionnement du vendeur, il faut parfois déduire le poids du bocal du poids total. Mais dans ce cas, en s'armant de patience et de son plus beau sourire, il y a rarement de problème! Avoir en tête le poids de son contenant vide peut aussi être pratique.


STOCKER ET ORGANISER SON VRAC

Des bocaux étiquetés 
On peut stocker dans des bocaux en tout genre. Personnellement je les privilégie hermétique et en verre : plus durables, neutres, et surtout transparents : bien pratiques pour voir ce qu'ils contiennent et surveiller le niveau des stocks! On peut les étiqueter, sur le dessus ou sur le côté, afin de facilement s'y repérer. C'est particulièrement utile pour les farines qui ont tendance à se ressembler ou pour les novices des céréales moins ordinaires ("ça ressemble à quoi le kasha déjà, Mathilde ?"). On peut aussi glisser un petit carton avec quelques informations qu'on trouverait sur un emballage du commerce : portion par personne, temps et mode de cuisson ... 

Avoir conscience du volume de ses contenants. 
L'idéal avant de partir en courses est de savoir combien peuvent contenir les bocaux que l'on utilise, afin de ne pas se retrouver avec des sacs qui traînent faute de place de stockage et parce qu'on a eu la main trop lourde sur le pressoir! Je ne compte pas le nombre de fois où ça m'est arrivé. A force j'ai réussi à savoir environ quelle quantité de produits il me fallait pour quel pot et tout est noté sur une fiche accrochée sur la porte de mon garde-manger, histoire de ne pas l'oublier. 

Ou trouver ses contenants ? 
J'ai trouvé la plupart des miens en faisant des brocantes ou en fouillant la cave de mes parents et celle de mes grands-parents. Vous pourrez dégoter quelques jolis pots Le Parfait pour presque rien voire gratuitement ! On trouve aussi ces derniers en supermarché et j'en avais aperçu chez Monoprix, mais je trouve qu'ils y sont vendus chers.  On trouve des pots sans-marque et en verres chez Ikea ou chez Hema pour un prix raisonnable. Ils sont souvent de taille moyenne, idéals pour les légumineuses et les céréales mais souvent trop petits pour les pâtes et la farine qui demandent beaucoup de place. Beaucoup des pots que j'utilise viennent aussi de la récup' de mes courses "avec emballage": les pots de compote de fruits, les conserves (en verre) de légumes, les bouteilles de limonades sont particulièrement pratiques : les pots sont souvent assez grands et les bouteilles hermétiques.


Et vous, vous achetez en vrac ? Quels sont vos petites astuces ?


credit photo : 1 & 2 - Remodelista

Mathilde

11 commentaires:

  1. Voila un article vraiment très intéressant.
    Pour ma part, je tache de faire attention aux emballages, d'ailleurs, je félicite mon supermarché d'avoir (ce qu'ils appellent) une centrale de "désenpactage" qui permet de retirer tous les emballages superflus directement à la caisse. Je n'ai jamais poussé le pas du vrac parce qu'il est plus délicat de prendre connaissance de la qualité. Mais j'avoue que l'idée de transformer mon placard encombrés de vieux paquets à moitié pleins/vides par de jolis bocaux étiquetés est un argument qui peut me faire changer d'avis. Si en plus, je peux réduire mes déchets...
    Non vraiment, ton article est très convaincant. Merci beaucoup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que passer au vrac demande de changer un peu ses habitudes et ça peut être assez déroutant au début d'acheter des produits "sans marque" mais après il faut se dire que les marques ne sont pas forcement un gage de qualité non plus ! Perso je fais assez confiance aux endroits où j’achète du vrac (principalement Biocoop et quelques artisans/maraichers/petites boutiques) ce sont des endroits qui ont fait leur preuve et je n'ai jamais été déçue :)
      C'est vrai que l'argument des jolis bocaux dessert bien la cause du vrac et du zéro-dechet ! Je n'ai jamais eu des placards de cuisine aussi ordonnés que depuis que j’achète en vrac !
      Merci pour ton commentaire, je suis vraiment ravie de t'avoir convaincu :)

      Supprimer
  2. Super ton article, j'essaie de réduire mes emballages depuis quelques temps mais j'avoue que c'est très difficile.
    J'arrive à acheter mes fruits et légumes au marché en vrac mais pour le reste c'est difficile. L'épicerie bio de mon quartier propose très très peu de vrac et dès que je souhaite acheter un aliment spécifique ça devient un véritable casse-tête : céréales, légumineuses, mozza, farines... Bref je suis partante pour tes bonnes adresses et merci de tes conseils !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai la chance d'avoir une épicerie bio pas loin de chez moi qui propose pas mal de choix, donc ça aide, c’est sur ! Mais c’est vrai que quand on cherche un produit particulier ça devient plus compliqué, ça se transforme en quête ! ^^
      Merci en tout cas, et c'est noté pour les bonnes adresses, je vais préparer ça ! :)

      Supprimer
  3. Merci pour ton article héhéhé, et c'est encore mieux maintenant que je peux voir ça en vrai. Faute de bocaux à l'appart, je tâcherai au moins de prendre des sacs en kraft pour les fruits et légumes plutôt que le plastique..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La bonne excuse ^^ ! Je te ramène des pots la prochaine fois que je viens à Lille, la cave des parents en est pleine et ils prennent la poussière !

      Supprimer
  4. Merci pour ce partage qui me fait bien plaisir. J'ai commencé depuis peu l'achat en vrac après avoir lu aux dernières vacances le livre Zéro Déchet ! Je cuisine un maximum pour avoir des repas et des goûters faits maison pour limiter l'achat de produits industriels emballés. Je fais depuis le début de l'année mes yaourts aussi et autres desserts. Maintenant je passe au stade suivant en essayant d'acheter le plus en vrac. Un magasin Day by day s'est installé pas trop loin de chez moi. Je découvre et fais chaque semaine quelques achats : pâte, riz.... biscuits apéritifs, fruits secs, shampooing en pain, savon liquide..... Je suis ravie de revenir à chaque fois avec moins d'emballage et moins de choses à ranger car j'y vais avec mes bocaux et boîtes diverses ! Très pratique même si je ne suis pas sûre que cela revienne vraiment moins cher. On verra sur le long terme !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le livre Zéro-Déchet me fait envie depuis un petit bout de temps, il a l'air vraiment bien et surtout, motivant :)
      C'est top de faire un maximum de produits maison, même si ça doit demander pas mal d'organisation ! Le dimanche soir j'essaye de préparer les petites collations et autres pour la semaine et ne pas avoir a en acheter des industriels mais je ne m'y tient pas toujours ... Il faut que je trouve le rythme !
      J'ai l'impression que le vrac est plus économique pour les produits bio mais ça doit dépendre des magasins je suppose.. à voir sur le long terme, comme tu dis ! :)

      Supprimer
  5. Depuis le temps que je te demande ou en est ton blog, et je tarde à m'y rendre...
    moi je trouve que j'ai trop de déchets aussi dans ma poubelle, je devrais suivre tes petits conseils...

    RépondreSupprimer
  6. Ahh j'avais écris un long commentaire et tout c'est effacé... je n'arrive pas à commenter avec mon blog...
    Bon je recommence.

    Je découvre ton blog via le commentaire sur Meg&Cook, et j'en suis bien contente! Je trouve ton article très intéressant et pleins d'astuces, on devrait tous s'y mettre! Je faisais comme toi avant de partir de France, je ne supportais plus tout ces sacs plastiques, puis de produire des déchets facilement évitables. J'essayais d'acheter en vracs et de consommer mieux. Et j'adorais voir mes produits dans des bocaux! J'ai même essayer de faire mes propres produits ménagers, bref je tentais pleins de choses. Mais depuis que je suis au Japon, rien que de refuser un sac plastique quand tu achètes une bouteille d'eau est un véritable combat!! Quand tu prends deux pâtisseries pour manger tout de suite, ils emballent tout individuellement et le tout dans un autre sac, si il pleut un peu ils en remettent un autre par dessus... tu ne t'en sors jamais!

    Et comme on a pas de cuisine on prends beaucoup de plats tout prêts, qui sont très bien ici mais sur-emballes encore une fois. J'ai hâte de rentrer pour ça!

    Je finis mon roman, et vais découvrir le reste!
    Bonne journée

    Léa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Incroyable le sac en plus s'il pleut ! Ça à l'air d'être un combat de tout les jours d’éviter les sacs en plastique au Japon, ça doit être assez décourageant ...
      Trop chouette pour les produits ménagers maison ! Je commence tout doucement à m'y mettre, avec le produits vaisselle pour le moment :)

      Supprimer

Instagram